Fantaisie et « nouvelle vague »

dimanche 23 avril 2023
par  Paul Jeanzé
popularité : 47%

Un café, dedans un baise-fric,
Un tilt, secoué désespérément
Par une âme désespérée.
À une table, deux garçons, deux filles,
Deux filles, deux garçons espérant.
Au comptoir une femme assez vieille,
Laide ; une jeune femme moins vieille,
Très belle ; une jeune fille
Ni belle, ni laide…
Quelques hommes debout
Tiennent le plafond, raides…
Un groupe, jaune, vert, roux,
Attablé à une table…
Un garçon ouvre la porte,
Donne la pièce au portier
Qui était absent et crie « Surboum… Surboum »
Quelle langue parlait-il ?… nouvelle vague…
Tout de fois, je traduis ces mots par « bonjour »
Une tête se leva, deux têtes se levèrent…
Le forçat continuait à jouer au billard « Boum… »
Boomerang était la bille ;
Un autre écrivait avec un stylo…
La salle était basse…
Rouges, verts, jaunes étaient les bas
Des jeunes filles. Le pauvre être ne pouvant plus
Prit la file de l’air…
L’air était pluvieux…
Les jeunes gens déambulaient
Dans la rue…
Le rutabaga sortait de la caisse du marchand
De primeurs…
Les carottes s’éparpillaient sur la chaussée
Et dansaient à un rythme endiablé…
Le pauvre diable marchait toujours,
Jamais, il n’avait tant plu…
L’art de plaire !…
Un artichaut roulait, emporté par la boue
Des égouts…
Des gouttes de pluie roulaient sur
Sa figure.
« Ursule » cria une femme…
Dames et messieurs se pressaient sur les trottoirs.
Arriverait-il trop tard ?

[ Télécharger l'article au format PDF]

Annonces

Des "mauvaises nouvelles" qui donnent de la voix

Mardi 07 mai 2024

En ce début de semaine, Monsieur Éric Lebret mettait sa voix au service d’une de mes nouvelles, intitulée Un bon coup de balai. Ce "comédien-voix" avait déjà mis son talent au service de deux autres "mauvaises nouvelles" :

Au bout du chemin
Très chère amie

Cher Monsieur Lebret, si vous deviez passer par ici, sachez combien votre initiative m’a touché et m’encourage à reprendre le chemin de l’écriture, chemin le long duquel il m’aura été nécessaire de quelque peu "marquer le pas" ces trois dernières années, même si mes chères poézies auront continué à m’accompagner pendant cette période.

À bientôt
Paul Jeanzé


Brèves

15 janvier - Convalescence : les poézies de l’année 2023

Quand bien même notre corps aurait besoin d’une petite pause pour quelques réparations (…)

23 avril 2023 - Publication du recueil de poèmes intitulé...

Publication du recueil de poèmes intitulé "Prélude à un monde composite" ; un recueil (…)

17 janvier 2023 - Panne des sens (suite et fin)

La deuxième fournée des poézies de l’année 2022 est en ligne.