Solitude désespérée

dimanche 23 avril 2023
par  Paul Jeanzé
popularité : 24%

Les heures passent
Sans que je puisse les vêtir,
Elles coulent, nues et froides…
Et pourtant je dois les retenir
Les vivre,
Les fixer…
Seul à en jouir,
Seul à en désespérer
Personne qui aime
Aux mêmes instants
Ce que j’adore
Nul miroir
Pour refléter mon âme
Nul lac
Pour mirer mon cœur…
Rien,
Ce mot, ce néant
Pourquoi n’est-il pas mort
Dans l’œuf qui l’a enfanté,
Ce mot qui bourdonne
Dans les oreilles de mon esprit…
Dieu, père de tous tes enfants
Ne vois-tu pas que je roule
Dans une boue visqueuse
Injectée du sang de tes fils ?
Nulle part
Je rencontre ton ombre,
Aucun près
Ne révèle les traces de tes pas
Les hommes t-ont-ils détruits ?

Saint-Aignan, le 09 janvier 1963


Annonces

Des Poézies qui repartent dans le bon sens

Dimanche 16 juin 2024

Nous voici arrivés au mois de juin et je m’apprête à prendre mes quartiers d’été dans un lieu calme où j’espère ne pas retrouver une forme olympique. Sans doute ne serai-je pas le seul à me retrouver à contresens ; si vous deviez vous sentir dans un état d’esprit similaire, je vous invite à lire les poézies de ce début d’année 2024.

Bien à vous,
Paul Jeanzé


Brèves

7 mai - Des "mauvaises nouvelles" qui donnent de la voix

En ce début de semaine, Monsieur Éric Lebret mettait sa voix au service d’une de mes nouvelles, (…)

15 janvier - Convalescence : les poézies de l’année 2023

Quand bien même notre corps aurait besoin d’une petite pause pour quelques réparations (…)

23 avril 2023 - Publication du recueil de poèmes intitulé...

Publication du recueil de poèmes intitulé "Prélude à un monde composite" ; un recueil (…)