Contraventions ou le français conscient (Les)

mercredi 17 mai 2023
par  Paul Jeanzé
popularité : 11%

Les contraventions ou le français conscient

Je viens de voir une chose qui m’a bouleversé… Ah !… Je ne peux pas vous dire ce que ça m’a fait ! Devant un panneau de stationnement interdit, il y avait un agent qui était là… avec ses petites contraventions à la main… « Messieurs-dames, s’il vous plaît ! »… et personne ne s’arrêtait. Ça m’a fait une peine… Ah ! J’y suis allé… Je lui ai dit :
—  Donnez-m’en une !
Si vous aviez vu ce sourire !… Il m’a dit :
—  Vous êtes chic !
—  Je fais mon devoir, c’est tout !
—  Ce n’est pas pour moi vous savez !
—  Je sais… l’État a besoin d’argent et personne ne veut le comprendre ! Il ne peut tout de même pas dire : « À votre bon cœur, messieurs-dames ! » C’est lui qui a interdit la mendicité… alors… au lieu de mettre : « La mendicité est autorisée » il met : « Le stationnement est interdit. »… Mais personne ne comprend la délicatesse de ça !
—  Ça fait deux heures que je suis là… je n’ai pas fait un rond ! Pourtant, je suis bien placé… il y a deux interdictions de stationner et un sens interdit… ça devrait marcher quoi !… Je ne fais même pas mes frais !… Il y a un marasme chez nous ; comme partout ailleurs.
—  Écoutez !… Je vous ai vu faire… Je crois que vous avez une timidité dans le geste… vous manquez d’autorité ! Tenez… donnez-moi vos contraventions… je vais vous en vendre quelques-unes… Passez-moi votre képi.
—  En principe, je n’ai pas le droit…
—  Et vous le faites quand même !… parfait !… contravention !… donnez-moi mille balles.
Il m’a dit :
—  Vous êtes fort !
—  Tenez, la première voiture qui se trouve là ! Contravention !
—  C’est la vôtre !
—  Ah ben oui, tiens ! C’est la mienne ! Eh bien… elle n’avait pas à être là ! Allez, contravention ! Tenez ! La voiture noir et blanc qui est là… contravention !
—  Ah non ! C’est la voiture piège de la police !
—  Je n’ai pas à entrer dans ces considérations… elle est prise à son propre piège, c’est tout !… Contravention !
—  Comme vous y allez !
—  Il faut ! Il faut ! Si vous leur dites : « Voulez-vous une contravention ? », ils vous diront : « Non ! » Mais si vous leur dites : « Vous avez droit à une contravention ! », ils ne peuvent pas vous la refuser.
—  C’est vous qui avez raison !… Rien que pour payer un déjeuner à l’Élysée… il faut en vendre des contraventions !… hein !
—  Écoutez !… Je ne peux pas payer le repas complet, mais j’offre le café…
—  Le sucre aussi ?
—  Ah non !… Ça… ils se sucrent eux-mêmes !


[ Télécharger l'article au format PDF]

Annonces

Convalescence : les poézies de l’année 2023

Mardi 15 janvier 2024

Quand bien même notre corps aurait besoin d’une petite pause pour quelques réparations sommaires, rien n’empêche notre esprit de continuer à vagabonder : dans le ciel et sur la terre ; dans les montagnes et sur la mer…

Convalescence